Les bases de l'EFT

 

Les bases de l'EFT seront présentées en plusieurs articles :

- Qu'est-ce que l'EFT ?

- La "recette de base" de l'EFT; et votre première séance d'EFT (une séance audio).

- La "recette de base", et après ?

Qu'est-ce que l'EFT ?

 

L’ EFT  (Emotional Freedom Technic, en français : Technique de Libération Emotionnelle) est une technique de développement personnel. C’est une sorte d’acupuncture sans aiguille, très simplifiée, de façon à pouvoir être apprise très rapidement par tous.

 

Elle peut permettre à chacun, sans formation particulière, d’améliorer son bien-être : mieux gérer le stress, mieux vivre des évènements difficiles, être plus détendu et tout simplement plus heureux.

 

 Un cycle d’EFT consiste en une vingtaine de points d’acupuncture, qui ont pour effet de détendre, d’apaiser, et qu’on stimule soi-même en les massant ou en les tapotant. Un ou plusieurs cycles d’EFT, effectués en pensant à ce qu’on veut résoudre, produit donc un effet rapide de détente et de mieux-être, et un point de vue plus serein sur la difficulté à surmonter.

 

Important : Même si de très nombreux témoignages montrent des résultats spectaculaires suite à l’utilisation de l’EFT, il n’y a aucune garantie que chaque personne obtiendra le même type de résultats.

 

D’autre part, l’EFT ne prétend en rien remplacer un traitement médical, mais elle peut en être un complément appréciable.

 

  

La "recette de base" de l'EFT

 

À partir de la « recette de base » expliquée ci-dessous, vous pourrez pratiquer l’EFT vous-même, à propos de TOUT ce qui peut vous gêner et vous préoccuper (« même si j’ai mal à la tête…, même si j’ai eu une dispute avec Untel…, même si je me sens triste…, même si j’ai peur de ce rendez-vous, de cet examen…, etc etc etc. »)

 

La « recette de base » :

Vous choisissez un problème particulier.  

a). vous évaluez l’intensité de votre stress quand vous pensez à ce problème, sur une échelle de 0 à 10 (ou l’intensité de la douleur). 10 : stress ou douleur maximum; 0 : tout va bien.

 

b). vous tapotez chaque point 6 ou 7 fois, en vous aidant des dessins ci-dessous. .

 

0. Point Karaté : « même si j’ai ce problème, je m’aime et je m’accepte complètement; ce problème vient d’un blocage émotionnel, de croyances douloureuses, d’habitudes de pensée, et je suis en train de le guérir. »

Points de 1 à 16 : vous les tapotez en répétant sur chacun : «  ce problème, ce problème… ».

 

Vous évaluez de nouveau le stress ou la douleur, et vous recommencez si c’est nécessaire.

 

Voici, à titre d'exemple, un protocole audio, où on répétera pour chaque point "cette anxiété", ou des phrases très courtes en rapport concernant diverses émotions négatives. Cela peut suffire, en le répétant plusieurs fois, à vous détendre quand vous vous sentez stressé.

 

Mais je donne avant tout cet exemple pour vous aider à repérer et à mémoriser les points. Vous pouvez très bien faire ce protocole en travaillant sur une seule émotion, si vous la ressentez en ce moment. ("cette colère", "cette tristesse", ou encore "cette douleur" si vous en éprouvez une.)

 

Remarque très importante : Vous avez bien lu, dans la "recette de base", on ne dit que du négatif.

Pourquoi ?  

Parce qu'en ayant des pensées et des émotions qui nous stressent, tout en tapotant des points qui nous déstressent, on évacue ces pensées et ces émotions, on les déprogramme.  

On parlera beaucoup de tout cela dans ce blog. Le mieux maintenant, c'est de passer à la pratique.

 

Repérez d'abord les points sur vous-même, puis écoutez l'audio en regardant le schéma, et en tapotant les points indiqués. Pour vous faciliter les choses, j'indiquerai chaque fois leur nom.  Et vous répèterez les phrases, mentalement ou à haute voix, pendant les courts moments de silence.

Vous allez voir, c'est vraiment très simple... et très efficace.

 

La recette de base : un exemple.
La recette de base de l'EFT.mp3
Fichier Audio MP3 402.3 KB
Ce protocole était peut-être un peu artificiel, son but principal était d'apprendre les points, et aussi d'expérimenter la "déprogrammation de pensées négatives". Dans l'article suivant, on va déjà aller plus loin.

La "recette de base".... et après ?

 

Avec la recette de base, vous pouvez déjà résoudre beaucoup de difficultés par vous-même. Mais plus vous la pratiquerez, plus il vous sera facile d'être à l’écoute de vos émotions et de votre discours intérieur.

  

N’hésitez pas alors à modifier vos phrases. Par exemple :

- point Karaté : « Même si j’ai ce stress de 8 en pensant à cet examen, je m’aime et je m’accepte complètement; ce stress vient d’un blocage émotionnel, de croyances douloureuses, d’habitudes de pensée, et je suis en train de le guérir. »

- Autres points :

- « ce stress quand je pense à cet examen

- ce stress terrible...

- de toute façon, on m’a toujours dit que j’allais rater

- oooh, toutes ces humiliations...

- je me rappelle, à l’école : ….

- ...

- oui, mais tout ça c’est le passé.

- ce n’est pas la peine que ce passé abîme mon avenir

- et si je laissais tomber toutes ces vieilles histoires ? Si elles ne me faisaient plus mal ?

- et si j’imaginais que je réussisse cet examen ?

- c’est peut-être possible, après tout ? »

 

Ce n’est qu’un exemple, et un résumé d’un cycle d’EFT qui sera peut-être plus long. Mais vous progresserez plus vite en tenant compte ainsi de ce que vous dit votre inconscient.

 

Des variantes utiles de la recette de base : les cycles positifs ou "presque positifs"

Après avoir fait suffisamment baisser votre niveau d’intensité face à un problème (je reprends l’exemple du stress devant un examen), il est souvent utile de faire des cycles « presque positifs » :

Point Karaté : « Même si j’ai ce reste de stress quand je pense à cet examen, ...

Autres points :

- « ce reste de stress … et si il disparaissait ?

- et si c’était possible que je réussisse ?

- oh, faut pas rêver...

- et pourquoi pas, ça va peut-être marcher ?

- et si je réussissais ?

- je peux peut-être même imaginer que j’ai quelques chances de réussir...

 

Puis, des cycles vraiment positifs :

Point Karaté : « Même si j’avais tout ce stress quand je pensais à cet examen, maintenant c’est fini, Yesss !!! »

Autres points :

- « je me vois réussir !

- ça se passe très bien !

- ça y est, j’ai réussi, génial ! »

 

Et quand vous en êtes là, que vous pouvez penser ça, il y a de fortes chances que tout se passe réellement très bien. Il suffira juste d’entretenir sa motivation en refaisant quelques cycles positifs avant « le grand jour ».

 

 

Des phrases pour croire en ses Rêves, toujours, toujours :

 Suivre sa joie, c'est suivre un appareil de guidage interne. (Madeleine Lejeune)

 

"Quand naît en moi une pensée, je me demande si elle est dirigée vers la réussite ou vers l'échec. Dans ce dernier cas, je l'élimine directement, car

ma vie en dépend". (Martin Brofman)

 

S'inquiéter, c'est utiliser son imagination pour créer ce que l'on craint. (Véronique Baudoux).

 

Nous sommes bien PLUS que nous ne pensons être.

En conséquence, les "MIRACLES" seraient l'état NORMAL, si nous ne les bloquions pas avec nos croyances.

 

Il y a une force intérieure dans chaque être humain, qui une fois libérée, permet de transformer chaque rêve, vision et désir en réalité (Anthony Robbins)