En vouloir aux autres, c'est oublier notre Puissance

 

La Loi d'Attraction exprime que :

- nos pensées engendrent nos émotions,

- et nos émotions sont un champ magnétique qui attire les évènements de notre vie. Ce n’est pas une fois de temps en temps, c’est tout le temps comme ça, à chaque instant de notre vie, c’est donc FONDAMENTAL.

 

Donc : si des gens «nous font du mal», c’est qu’une partie de nous a attiré, a même voulu, cette situation. (cf :  Merci l’Univers, …).

 

Alors, que faire ? Radoter quand même qu’ils sont "méchants" ? Pourquoi faisons-nous ça ? Et que faire d’autre, pour nous rapprocher de nos véritables buts, ceux qui nous font vibrer ?

 

Que signifie « en vouloir aux autres » ?

"En vouloir aux autres" consiste à :

1. dire et redire qu’ils sont "méchants" (il y a plein de manières de dire

cela, d’une façon apparemment moins enfantine) : ils sont "égoïstes,

menteurs, paranoïaques, inconscients, stupides, etc", "c’est pas juste,

c’est des s…"; puis "démontrer" cela de 100 manières différentes :

"la preuve que c’est des monstres…, c’est que…, et que…, et que…".

2. répéter à qui veut l’entendre (et à nous-même) en quoi ils nous ont

 "fait du mal", pourquoi ils l’ont fait (= notre interprétation, peut-être

"légèrement" subjective), ce qu’on voudrait faire, ce qu’on voudrait

leur dire, ce qu’on "devrait" leur dire, comment ils devraient être, etc.

3. Croire qu’on est malheureux à cause d’eux, que si ils étaient

différents, tout irait mieux dans notre vie.

 

En quoi ce n’est pas une bonne idée ? !!!

Parce que :

  1. Personne n’est 100% gentil ni 100% méchant, on est multiple, et il y a toujours Dieu en nous. Même si on leur a trouvé des dizaines de « méfaits », réels ou imaginaires, il y a quand même Dieu en eux, et nous sommes quand même reliés les uns aux autres, à eux en particulier.
  2. Parce que plus on rumine ça, plus on renforce notre champ magnétique de façon à ce qu’il nous attirer la même chose, encore pire, de la part des mêmes gens ou d’autres personnes.
  3. On crée notre vie, une partie de nous a voulu, et veut encore (pour des raisons bizarres, en grande partie inconscientes), ce qui nous arrive. Si ces problèmes ne nous étaient pas arrivés avec ces personnes en particulier, il nous serait arrivé l’équivalent avec d’autres. Croire qu’on est malheureux à cause de quelqu’un, c’est oublier qu’on est créateur de notre vie, c’est nier notre Puissance (notre Puissance, on ne sait pas toujours l’utiliser pour le meilleur...).

 

Pourquoi faisons-nous ça ?

En conséquence, dire ou penser du mal de quelqu’un (y compris de nous-même), c’est :

  • de la perte de temps totale et intégrale : parce que pendant ce temps, on pourrait faire des choses plus constructives, qui nous feraient plaisir. Et surtout, parce que pendant qu’on radote "qu’ils sont méchants ", ON NE GUERIT PAS LES EMOTIONS DOULOUREUSES QUI NOUS ATTIRENT TOUS CES ENNUIS. C’est pourtant la seule chose qui serait utile dans notre situation.

 

  • toxique pour nous :
    • Physiquement : nous entravons notre respiration, secrétons des toxines qui nous empoisonnent.
    • Au niveau énergétique : nous nous créons des blocages énergétiques.
    • du point de vue de la Loi d'Attraction : nous programmons notre champ magnétique à attirer encore plus de problèmes.
    • Émotionnellement : ce n’est pas très agréable, même si il y a un côté gratifiant, celui de nous croire supérieurs; mais si on compare notre ressenti quand nous détestons quelqu’un, avec notre ressenti quand nous aimons quelqu’un … "y a pas photo" ! Quand avez-vous été le plus heureux : en critiquant tel ou tel, ou en regardant votre chéri(e) ou vos enfants, dans les meilleurs moments de vos relations ?
    • Intellectuellement : ce que nous disons dans ces moments-là est généralement peu cohérent, ça tourne en rond, on dit toujours les mêmes choses, ça n’apporte rien, on radote carrément : parce que quand toute l’énergie est dans le cerveau émotionnel, il n’en reste presque pas pour réfléchir réellement. Alors l’influx nerveux circule dans nos "ornières mentales" les plus profondes, dans nos plus grandes "autoroutes de synapses noires", et les renforce à chaque passage. Il n’est plus assez fort pour créer de nouveaux circuits. Toute créativité, toute pensée constructrice est alors paralysée.
    • Spirituellement : alors là, c’est la catastrophe ! Pendant qu’on radote ainsi, on se coupe aussi de notre intuition, de notre Sagesse Intérieure.
  • Toxique pour le monde : nos pensées à tous forment certainement de gros nuages noirs énergétiques, en d’autres termes, des égrégores toxiques. Ce n’est pas la peine d’aggraver encore la situation !

 

Pourquoi faisons-nous ça ?

Parce que :

  1. ça nous donne l’impression d’être supérieurs; ça rehausse notre image de nous-mêmes.
  2. Pour nous faire plaindre, donc pour chercher des "ersatz" d’affection, pour nous constituer un groupe de "partisans" avec qui "râler" ensemble.
  3. "tout le monde" fait comme ça. Cette attitude est tellement fréquente, tellement "culturelle" qu’elle nous imprègne très profondément. Nous réagissons donc par : habitude de pensée, mimétisme, influente énergétique inconsciente.
  4. Nous croyons que "c’est plus fort que nous", "nous ne pouvons pas faire autrement".
  5. On est en mode "pilote automatique" la plupart du temps : il est nécessaire de faire souvent un effort de vigilance, pour reconnaître si nous sommes une fois de plus dans nos "ornières" habituelles, et pour créer quelques synapses roses afin d’en sortir.
  6. Ça nous permet d’éviter de ressentir en nous les émotions douloureuses qu’ont réveillées les gens à qui nous en voulons : au lieu de regarder ces émotions en face, nous décidons que ces personnes sont "méchantes", et nous nous faisons réconforter par d’autres, que nous avons convaincues de prendre notre parti.

 

En conclusion : en quoi en vouloir aux gens, c’est nier notre Puissance.

Chaque fois que nous pensons que ce qui nous arrive, c’est la faute des autres, nous nions / oublions la Loi d’Attraction : tout ce qui nous arrive, une partie de nous (seulement une partie de nous, pas "nous en entier") l’a attiré.

Nous n’avons bien sûr pas à nous le reprocher, ça ne ferait qu’aggraver les choses; ce que nous avons à faire, c’est un "réglage d’électro-aimants" dans notre inconscient, de façon à attirer ce qui nous rend heureux plutôt que le contraire.

Et cela, nous avons en nous la Puissance nécessaire pour le faire.

 

Je ne dis pas que ce soit facile tous les jours … Nos croyances inconscientes viennent trop souvent s’interposer, et nous remettre dans nos vieilles habitudes de pensée. Mais ça devient de plus en plus facile de s’en apercevoir et d’aller regarder de plus près : "Quelle partie de moi a voulu cela ? En quoi ces personnes reflètent des parties de moi ? Et le contraire de cette situation, ça serait quoi ?"

 

Voilà. Quel est votre point de vue sur cet article ? J’aimerais beaucoup que vous le donniez dans les commentaires.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Des phrases pour croire en ses Rêves, toujours, toujours :

 Suivre sa joie, c'est suivre un appareil de guidage interne. (Madeleine Lejeune)

 

"Quand naît en moi une pensée, je me demande si elle est dirigée vers la réussite ou vers l'échec. Dans ce dernier cas, je l'élimine directement, car

ma vie en dépend". (Martin Brofman)

 

S'inquiéter, c'est utiliser son imagination pour créer ce que l'on craint. (Véronique Baudoux).

 

Nous sommes bien PLUS que nous ne pensons être.

En conséquence, les "MIRACLES" seraient l'état NORMAL, si nous ne les bloquions pas avec nos croyances.

 

Il y a une force intérieure dans chaque être humain, qui une fois libérée, permet de transformer chaque rêve, vision et désir en réalité (Anthony Robbins)