Les phrases négatives, en EFT : très utiles, mais pas toutes…

 

Le négatif qu’on dit en EFT était en nous de toute façon.

Dire des phrases négatives revient à faire le tri dans notre inconscient, et à jeter ce qui est douloureux, à court ou long terme. Quand on se dit des phrases négatives sans faire d’EFT, on se crée des synapses noires supplémentaires. Si on les dit en faisant de l’EFT, on les déprogramme, on s’en débarrasse. Pourquoi ? Parce que les points d’acupuncture qu’on tapote ont la propriété de détendre, d’éliminer les états émotionnels douloureux.

 

C’est ce que je disais au début de ma pratique de l’EFT. Je le pense toujours, mais j’y ajoute un "bémol". 

 

Un exemple :

Vous faites de l’EFT parce que vous êtes en colère contre quelqu’un ;au début, vous allez hurler : «Tout est de sa faute, il est nul ! Il est méchant ! Tout irait mieux si il était différent ! ». OK. Au tout début, ça vous fait relâcher la pression, la vapeur de la cocotte-minute s’en va, et ça l’empêche d’exploser; ouf.

 

Et en dessous de tout ça ?

Mais si vous continuez trop longtemps ce genre de phrase, vous tournerez en rond. Et vous vous persuadez que vous êtes une pauvre victime sans défense devant un affreux monstre…. Avouez que pour quelqu’un qui connaît la Loi d'Attraction, qui sait qu’il est créateur de sa vie, ce n’est pas brillant !

 

Alors : si deux-trois cycles après, vous êtes toujours en train de râler après la même personne, ou après vous-même, c’est louche. Il est important de passer à autre chose : quelle partie de vous a voulu attirer cette situation ? Et pourquoi ? Que voulait-elle au fond ? (voir l'article : "Merci l'Univers... Mais j'avais vraiment demandé ça ?")

- ouin-in-in-in ! Je voulais montrer à Maman que mon frère il est méchant ! C’était tellement mieux avant qu’il naisse…. Et pourquoi il est né, d’abord ?!

On relâche encore un peu de pression à propos du petit frère ? OK, pas trop longtemps : c’est VOUS qui créez votre vie. Qu’est-ce que VOUS vouliez, à ce moment ?

- Je voulais que ma Maman elle m’aime autant que lui, d’abord...

 

Eh bien, voilà ! Sous la colère, l’Amour. On tapote donc d’abord sur la relation à la Maman, ensuite seulement on pourra penser plus calmement au petit frère. Et là, la situation actuelle devrait paraître plus simple.

 

En résumé :

"Dire du négatif" permet de l’éliminer, quand il s’agit de croyances, de désirs, émotions, stratégies. Ne pas se censurer, dire des horreurs et des absurdités ne pose aucun problème; tout cela était en vous de toute façon.

Mais quand rien n’avance, quand on répète les mêmes choses, c’est sans doute qu’on tient quelqu’un d’autre pour responsable de notre souffrance : et c’est tout simplement FAUX.

 

NOUS sommes créateurs de notre vie. Il faut alors tapoter sur la partie de nous qui a voulu la situation actuelle, pour la rassurer, jusqu’à ce qu’elle puisse changer d’avis : « Tu avais entre 2 et 5 ans quand tu as élaboré cette stratégie. J’en ai maintenant 50, et je t’assure, ta façon de faire ne marche pas. Tu veux bien voir les choses autrement ? » :)

 

Voilà. Cette prise de conscience m’a fait gagner beaucoup de temps. J’espère qu’elle pourra aider d’autres personnes.

 

Namasté.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Des phrases pour croire en ses Rêves, toujours, toujours :

 Suivre sa joie, c'est suivre un appareil de guidage interne. (Madeleine Lejeune)

 

"Quand naît en moi une pensée, je me demande si elle est dirigée vers la réussite ou vers l'échec. Dans ce dernier cas, je l'élimine directement, car

ma vie en dépend". (Martin Brofman)

 

S'inquiéter, c'est utiliser son imagination pour créer ce que l'on craint. (Véronique Baudoux).

 

Nous sommes bien PLUS que nous ne pensons être.

En conséquence, les "MIRACLES" seraient l'état NORMAL, si nous ne les bloquions pas avec nos croyances.

 

Il y a une force intérieure dans chaque être humain, qui une fois libérée, permet de transformer chaque rêve, vision et désir en réalité (Anthony Robbins)