Est-ce qu’il faut toujours dire du négatif, dans une ronde d'EFT ?

 

Le négatif qu’on dit en EFT était en nous de toute façon.

Dire des phrases négatives revient à faire le tri dans notre inconscient, et à jeter ce qui est douloureux, à court ou long terme. Pour trier par exemple des vêtements, il faut bien les prendre, les regarder, avant de décider ce qu'on en fait. Pour l'EFT, c'est la même chose.

 

Quand on se dit des phrases négatives sans faire d’EFT, on se crée des synapses noires supplémentaires. Si on les dit en faisant de l’EFT, on les déprogramme, on s’en débarrasse. Pourquoi ? Parce que les points d’acupuncture qu’on tapote ont la propriété de détendre, d’éliminer les états émotionnels douloureux.

 

Du négatif, mais pas n'importe comment...

"Dire du négatif" permet de l’éliminer, seulement quand il s’agit de croyances, de désirs, émotions, stratégies QUI NOUS APPARTIENNENT.

 

Par contre, quand rien n’avance, quand on répète les mêmes choses , c’est sans doute qu’on tient quelqu’un d’autre pour responsable de notre souffrance : et c’est tout simplement FAUX.

 

Voir le même sujet, plus détaillé dans l’article : Les phrases négatives en EFT.

 

Du positif aussi, à la fin

Beaucoup de thérapeutes utilisent des phrases de plus en plus positives, après avoir fait le "pré-lavage" avec des phrases négatives. J'aime procéder ainsi, parce que j'ai le sentiment que ça fait remonter l'énergie encore davantage.

 

Il n'y a pas l'unanimité sur cette façon de faire. Mais ... la bonne méthode pour vous, c'est celle qui marche pour vous; donc : suivez votre ressenti.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Des phrases pour croire en ses Rêves, toujours, toujours :

 Suivre sa joie, c'est suivre un appareil de guidage interne. (Madeleine Lejeune)

 

"Quand naît en moi une pensée, je me demande si elle est dirigée vers la réussite ou vers l'échec. Dans ce dernier cas, je l'élimine directement, car

ma vie en dépend". (Martin Brofman)

 

S'inquiéter, c'est utiliser son imagination pour créer ce que l'on craint. (Véronique Baudoux).

 

Nous sommes bien PLUS que nous ne pensons être.

En conséquence, les "MIRACLES" seraient l'état NORMAL, si nous ne les bloquions pas avec nos croyances.

 

Il y a une force intérieure dans chaque être humain, qui une fois libérée, permet de transformer chaque rêve, vision et désir en réalité (Anthony Robbins)