Le bonheur, c’est important ?

Puisque vous êtes en train de lire un blog de développement personnel, il est probable que vous répondez oui à cette question. Plus exactement, que votre cerveau rationnel y réponde oui.

 

Mais qu’en est-il de votre CE (cerveau émotionnel) ? De votre inconscient ? Vos croyances sont-elles toutes en accord, avec cette idée de bonheur ? Si c’est le cas, d’après la loi d’Attraction, votre vie est totalement merveilleuse, je vous le souhaite sincèrement. :)

 

Mais si «ça coince» un peu, de temps en temps, si vous ne vous réveillez pas tous les matins complètement rayonnants, ...

 

… peut-être faut-il explorer dans quels domaines votre CE trouve que le bonheur n’est pas une priorité.

 

Peut-être suffit-il d'en parler pour qu'il "bondisse" :

 

- Comment, le bonheur serait une priorité ? Il ne faut pas être égoïste, tout de même… Comment on peut profiter pleinement de la vie quand il y a toutes ces guerres, tous ces gens malheureux ? Ce serait de l’inconscience… On ne va quand même pas s’empiffrer devant des gens qui meurent de faim.

- devant eux, non. Mais près d’eux, oui, il faut voir en face qu’on le fait tous les jours : la Terre est toute petite dans l’Univers, le Tiers-monde n’est pas loin, et le Quart-monde est encore plus près..

- On n’a plus le droit de manger, alors, ou plus le droit d’y prendre plaisir ? Qu’est-ce que tu nous racontes … Tu es en train de me faire culpabiliser un maximum.

- Non., ce n’est pas moi qui te culpabilise. Je ne veux culpabiliser personne : mais ce que je dis touche à des culpabilités en toi, et en presque tout le monde (moi y compris, bien sûr… mais je me soigne, c’est déjà ça ! ;) ).

 

En résumé, notre CE dit souvent : « Le bonheur, c’est très bien, mais : pas maintenant, un peu mais pas trop, pas dans ces circonstances, quand ceci, après cela…; et puis ce n’est pas si grave si c’est plus tard, ce n’est pas si important » … pas tout à fait « quand les poules auront des dents », mais presque.

 

Mais en fait, le bonheur, c’est quoi ?

 

Vaste question, bien sûr. Depuis des siècles, chacun propose des réponses, pas toujours les mêmes. L’essentiel à mon avis, c’est que chacun trouve celle qui marche le mieux pour lui, au moment présent.

 

Ce qui complique les choses, c’est justement le fait que les différentes parties de nous-mêmes n’ont pas la même définition du bonheur.

  • Certaines disent : « pour être heureux, il faut avoir ceci, cela, il faut que telles conditions soient réunies ».
  • D’autres : il faut être ceci, cela.
  • D’autres encore suggèrent ce qu’il faut faire ou ne pas faire; le CE en particulier a une liste interminable de tout ce qu’ « il ne faut pas faire, dire ou même penser, parce que c’est dangereux ».

Bon courage pour les mettre d’accord... (Mais l'EFT, ça sert justement à  les réconcilier !)

 

Personnellement, j’aime bien dire que «Le bonheur, c’est ce qui fait briller les yeux, ce qui fait sourire spontanément, ce qui fait chaud au cœur...». Ça laisse à chacun la possibilité de savoir ce qui provoque cela en lui.

 

Et pour vous, c’est quoi, le bonheur ?

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Des phrases pour croire en ses Rêves, toujours, toujours :

 Suivre sa joie, c'est suivre un appareil de guidage interne. (Madeleine Lejeune)

 

"Quand naît en moi une pensée, je me demande si elle est dirigée vers la réussite ou vers l'échec. Dans ce dernier cas, je l'élimine directement, car

ma vie en dépend". (Martin Brofman)

 

S'inquiéter, c'est utiliser son imagination pour créer ce que l'on craint. (Véronique Baudoux).

 

Nous sommes bien PLUS que nous ne pensons être.

En conséquence, les "MIRACLES" seraient l'état NORMAL, si nous ne les bloquions pas avec nos croyances.

 

Il y a une force intérieure dans chaque être humain, qui une fois libérée, permet de transformer chaque rêve, vision et désir en réalité (Anthony Robbins)