Est-ce que quand on a guéri un problème avec l’EFT, c’est définitif, ou ça risque de revenir ?

 

Il y a des plantes qui ont une tige souterraine, et des plantes qui ont une «racine pivotante», c’est-à-dire une racine unique, sans lien avec les autres plantes.

Si on arrache une plante à racine pivotante, c’est fini, elle n’est plus là. En terme de problème psychologique : il est résolu définitivement.

 

Par contre, avec des plantes à tige souterraine, c’est plus compliqué : on en enlève, mais il en reste, et il peut y en avoir plein le jardin. En termes psychologiques, le problème peut contaminer beaucoup de domaines de votre vie. Vous le guérissez dans une situation, mais il en reste dans d’autres.

Alors, persévérance : il faut continuer à guérir d’autres situations. Mais c’est souvent plus simple que dans un jardin : il suffit généralement d’en guérir quelques-unes pour que le problème soit résolu.

 

Gary Craig, le fondateur de l’EFT, compare cette situation à une table à plusieurs pieds : on en coupe un, puis deux : la table est toujours debout. Au bout d’un certain nombre de pieds, elle s’écroule. De même pour le problème à résoudre : après l'avoir travaillé dans plusieurs situations, on finit par sentir que là, il est résolu.

 

On ne s'en aperçoit pas tout de suite, d'ailleurs; il arrive qu'on découvre quelques mois plus tard que dans telle situation, on a une réaction bien plus saine qu'avant.

Pour faire le point plus vite, il est important d'évaluer l'intensité du problème, avant et après la séance d'EFT.  

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Loriann Montague (mardi, 31 janvier 2017 13:51)


    Excellent blog here! Also your site loads up fast! What web host are you using? Can I get your affiliate link to your host? I wish my website loaded up as quickly as yours lol

Des phrases pour croire en ses Rêves, toujours, toujours :

 Suivre sa joie, c'est suivre un appareil de guidage interne. (Madeleine Lejeune)

 

"Quand naît en moi une pensée, je me demande si elle est dirigée vers la réussite ou vers l'échec. Dans ce dernier cas, je l'élimine directement, car

ma vie en dépend". (Martin Brofman)

 

S'inquiéter, c'est utiliser son imagination pour créer ce que l'on craint. (Véronique Baudoux).

 

Nous sommes bien PLUS que nous ne pensons être.

En conséquence, les "MIRACLES" seraient l'état NORMAL, si nous ne les bloquions pas avec nos croyances.

 

Il y a une force intérieure dans chaque être humain, qui une fois libérée, permet de transformer chaque rêve, vision et désir en réalité (Anthony Robbins)