« Régler notre électro-aimant »

 

Pour que ce qu’on va dire ici soit clair, il faut avoir lu

cet article. (sur la Loi d’Attraction et notre champ magnétique).

 

On peut se représenter cet ensemble d’aimants qui représentent nos pensées, comme un grand électro-aimant, composé de très nombreux petits.

 

Pourquoi un électro-aimant ?

 Parce que contrairement à un aimant métallique, on peut le régler facilement : faire varier l’intensité, et la direction des forces électro-magnétiques qui le composent.

  

Donc, chaque fois qu’on tente de modifier une de nos croyances toxiques, on est en train de « régler notre électro-aimant », pour qu’il nous attire davantage de bonheur.

 

 

Et pourquoi "de très nombreux petits électro-aimants" ?

 

Parce que chacun d'eux correspond à l'une des (très nombreuses) parties de nous, qu'on peut aussi considérer comme des "programmes" de notre cerveau, programmes souvent contradictoires. Quelques exemples :

- notre désir actuel de trouver un logement. Ce désir vient d'une partie de nous située dans le présent.

- nos croyances, issues du passé (depuis l'enfance, et même bien plus loin - psychogénéalogie par exemple -,  jusqu'au moment actuel)  : C1. "avec mes revenus, il est impossible de trouver quelque chose de vraiment bien"; C2.  "il est très important pour moi que ce logement soit proche de mon travail"; C3. "ce que je souhaite, je ne l'obtiens jamais"; C4. "J'ai toujours des bonnes relations avec les gens".

 

Donc, dans votre recherche de logement, vont intervenir 5 "électro-aimants" : le désir de trouver cette habitation, et ce qui est émis par les croyances C1 à C4. (c'est bien sûr très schématique, on a bien plus de croyances que cela, chacune avec des intensités différentes).

 

Le résultat sera probablement : un logement loin de votre travail (C2 + C3), moyennement agréable (C1), mais avec des voisins sympathiques (C4).

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Des phrases pour croire en ses Rêves, toujours, toujours :

 Suivre sa joie, c'est suivre un appareil de guidage interne. (Madeleine Lejeune)

 

"Quand naît en moi une pensée, je me demande si elle est dirigée vers la réussite ou vers l'échec. Dans ce dernier cas, je l'élimine directement, car

ma vie en dépend". (Martin Brofman)

 

S'inquiéter, c'est utiliser son imagination pour créer ce que l'on craint. (Véronique Baudoux).

 

Nous sommes bien PLUS que nous ne pensons être.

En conséquence, les "MIRACLES" seraient l'état NORMAL, si nous ne les bloquions pas avec nos croyances.

 

Il y a une force intérieure dans chaque être humain, qui une fois libérée, permet de transformer chaque rêve, vision et désir en réalité (Anthony Robbins)