Cerveau émotionnel, amygdale

 

 Voir : Les 3 cerveaux et l’Intuition

 

L’amydale n’a rien à voir avec les amygdales, qui sont des glandes situées dans la gorge.

 

L’amygdale est une partie du cerveau émotionnel, qui nous avertit d’un danger, d’une façon bien plus rapide que ne le fait le cerveau rationnel.

 

Elle stocke les souvenirs de situations dangereuses : c’est très pratique dans la jungle pour éviter les tigres (on s’est enfui bien avant de s’être dit "oooh, voilà un tigre, il veut peut-être me manger !"); très pratique aussi dans la "jungle urbaine" pour ne pas se faire écraser par une voiture : on est remonté sur le trottoir avant d’avoir eu conscience du danger.

 

 

Mais la programmation de l’amygdale déclenche souvent des attitudes inadaptées.

 

Par exemple, devant une autorité quelconque, vous pouvez vous sentir sur la défensive, simplement parce votre amygdale a étiqueté comme "dangereuses" certaines situations … comme celles qui vous rappellent la Tata qui vous grondait tout le temps, quand vous aviez quatre ans.

 

On parlera très souvent ici du Cerveau Emotionnel (CE), de ses contradictions, et de ses fréquentes "divergences de point de vue" avec le Cerveau Rationnel.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Des phrases pour croire en ses Rêves, toujours, toujours :

 Suivre sa joie, c'est suivre un appareil de guidage interne. (Madeleine Lejeune)

 

"Quand naît en moi une pensée, je me demande si elle est dirigée vers la réussite ou vers l'échec. Dans ce dernier cas, je l'élimine directement, car

ma vie en dépend". (Martin Brofman)

 

S'inquiéter, c'est utiliser son imagination pour créer ce que l'on craint. (Véronique Baudoux).

 

Nous sommes bien PLUS que nous ne pensons être.

En conséquence, les "MIRACLES" seraient l'état NORMAL, si nous ne les bloquions pas avec nos croyances.

 

Il y a une force intérieure dans chaque être humain, qui une fois libérée, permet de transformer chaque rêve, vision et désir en réalité (Anthony Robbins)